• Depuis 48h LA Grèce connait des émeutes, la jeunesse est dans la rue!
     
    Je comprends la réaction face, ce qu'on peut qualifier de bavure ignoble, mais je suis triste par cette violence qui touche ce pays.
     
    Berceau de ce grand philosophe, que fût Socrate, homme de Paix,.
     
    La violence ne sert pas un idéal ou une revendication, elle ne fait que ternir le message quand bien même ce dernier fusse légitime.
     
    Alors j'aimerai que ces jeunes acceptent de déposer leurs armes,
    et manifestent leur mécontentement sans violence!
     
    Et il serait bien aussi, que ces jeunes proposent et construisent plutot que de détruire! Et surtout qu'ils expriments leurs souhaits ou leurs critiquent sans combattre!
     
    Jean François LOUBET
     
     

    votre commentaire
  • Lotissement BELLEVUE

     

    Après cet épisode, je suis devenue un bon petit français, écolier à l’'école Zunino I, à La Garde (83130). Ma période à l’école primaire m’a permis de rencontrer des instituteurs extraordinaires !

     

    J’'ai eu deux instituteurs qui m'’ont beaucoup marqué et enrichi en tant que petit homme en devenir : Marise Mène et Lucien Daumas.

     

    Marise m’a appris à m’ouvrir sur le monde, avec les activités et les matières qu’elle nous a fait découvrir. C’'est grâce à elle que j’'ai touché à mon premier micro…

     

    Avec Lucien Daumas, j’'ai appris la rigueur et aussi l’'amour des livres et des écrits !

     

    Ces deux personnes ont su me remuer et me donner les bases pour me construire et être ce que je suis aujourd’hui !

     

    Dans ces deux classes, je me trouvais sur un pupitre au premier rang car je devais me concentrer et éviter d’être perturber ! Car déjà à cette époque, un rien attiré mon attention, non par envie de me soustraire à une leçon de grammaire ou de géométrie mais seulement par curiosité !

     

    Alors, peu à peu, j’'oubliais mon côté sauvage dû à mes années en Afrique …pour devenir un citadins…

     

    C’'est à ce moment de ma vie où j'’ai rencontré un ami, Abdel. Un musulman et un ariégeois qui sont toujours, plus de 30 ans après, toujours ami ! Une famille extraordinaire, des  frères et des soeœurs, mais surtout  une rencontre culturelle très riche !

     

    Mais, j’ai surtout rencontré deux personnes qui comptent beaucoup pour moi Patrice et Remi.

    Avec ces deux compères nous avons partagé plus d’une soirée, plus d’une virée, nous avons vécu des moments extraordinaires de l’âge de 12 ans à l’'âge de 25 ans !

     

    Même si la vie, nous sépare parfois, on ne peut oublier de tels moments ! Le quartier Bellevue est petit havre de paix et de tranquillité à La Garde, où on a grandi tous les trois…

     

    Ma première « boom » avec les grands frères pour nous surveiller chez Xavier et Franck Fieschi, reste un super souvenir ! Avec Pat et Rem, on a beaucoup dansé et surtout observé les grands et beaucoup appris sur les relations garçons / Filles!!!

     

    À suivre…


    votre commentaire
  • A 48h de la rencontre entre notre Président Nicolas SARKOSY et le Dalaï Lama, La Chine montre une fois de plus son vrai visage, celui d'une dictature intransigeante, qui s'est bien moquée du monde entier ces dernieres années, et surtout cet été!
     
    En accueillant les Jeux Olympiques, La Chine avait promis au C.I.O. de faire des efforts en matière de démocratie en contre partie...Mais rien n'a été fait dans l'empire du milieu dans ce sens bien au contraire!
     
    A la veille de l'ouverture des J.O. de Pékin, La Chine a aussi fait croire aux dirigeants occidentaux qu'elle ferait des efforts dans ses relations avec le Tibet, et ouvrirait le dialogue avec le Dalaï Lama!
     
    MENSONGES!!! MANIPULATIONS!!!
    Que penserait Confucius devant l'attitude des dirigeants chinois actuels?...
     
    Alors face à un chantage ignoble, indigne d'un Etat au XXI siècle, que va faire notre Président de la République?
    D'autant que la conjoncture actuelle ne permet pas de prendre le risque de perdre des marchés en Chine.
     
    Ira-t-il ou n'ira-t-il pas au rendez vous avec le Dalaï Lama?
    Personne ne peut le dire à l'heure où j'écris ce texte.
     
    Mais en observant l'actualité dans notre pays, on peut supposer ce qu'il risque de se passer...
     
    Tout d'abord, ces derniers temps les forces de l'ordre recommencent à fréquenter assidument les salles de classes dans certains établissements scolaires, non pour étudier mais pour faire la chasse aux délinquants avec des attitudes et des méthodes qui nous renvoient parfois aux heures sombres de notre République!
     
    Ensuite nous apprenons que désormais le Chef de l'Etat choisira le directeur de la télévision publique. Comme dans certains pays qui jusqu'alors étaient montrés du doigt en raison leur manque ou absence de démocratie!
     
    Mais encore, que la Ministre de la Justice propose une loi pour autoriser l'incarcération de mineurs dès l'âge de 12 ans.
     
    Mais aussi, on nous ment sciemment au sujet de l'écologie!
    L'écologie devait être une des priorités de ce mandat présidentiel, car ce secteur pouvait créer des emplois! Aujourd'hui, on apprend que des classes spécialisées dans ce domaine vont disparaitre des lycées agricoles !
     
    Alors que penserait les membres de la toute première Assemblée Nationale, qui sous la présidence de Mirabeau, ont élaboré et rédigé la Déclaration de l'Homme et du Citoyen. Ce même texte qui fut repris en 1948 et érigé par l'O.N.U comme Déclaration Universelle des Droits de l'Homme.
     
    Que dirait les auteurs de ce texte en regardant notre pays, et les choix politiques de ce gouvernement, plus de 200 ans après sa promulgation!...Que penseraient-ils en voyant l'indifférence des Citoyens français devant ces nouvelles mesures électoralistes?
     
    On peut donc se demander, quelle sera l'attitude de notre Président de La République face au chantage de La Chine?
     
    Que choisira-t-il entre l'interêt économique et l'éthique républicaine?
    Nous aurons la réponse dans les prochaines heures...
     
     
     
     
    Cette rencontre a bien eu lieu.
    Je tiens à remercier notre Président pour ne pas avoir cèder aux chants des sirènes de l'économie.
     
    Par ce geste, il semble affirmer, enfin, son attachement à certains principes des Droits de l'Homme...
     
     
     
     
    Mais je maintiens mon appel au boycotte
    des produits chinois présents dans l'ensemble de nos magasins!!!
     
     
    Jean François LOUBET

    votre commentaire
  • Réflexion et constat.<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Depuis de nombreuses années, et quelque soit les partis majoritaires aux commandes de l'Etat, à tous les niveaux, réformes et projets se succèdent, s’accumulent et bien souvent les résultats ne sont pas probants. Ou les résultats obtenus n’étaient forcément ceux qui étaient attendus.

    <o:p> </o:p>

    En réalité, les mandats des élus étant fortement liés à l’opinion et le niveau de satisfaction des électeurs, il est parfois plus facile de chercher à satisfaire plutôt que de mener à terme un projet. D’autant plus si les résultats ne doivent être visibles par le plus grand nombre qu’à moyen ou long terme au delà de la durée du mandat.

    <o:p> </o:p>

    Alors régulièrement surtout dans la première partie d’un mandat, énormément de projets, de réformes naissent dans tous les domaines. Puis certains apparaissent très vite irréalisables ou trop hasardeux, et ils sont abandonnés. Pour d’autres, il faudra les poursuivre, les adapter, les modifier car ils touchent à des domaines importants.

    <o:p> </o:p>

    Mais surtout il ne faut pas oublier les promesses, et les nombreuses recettes magiques, promises au cours de la campagne électoral, et qui a permis d’accéder à ce même mandat.

    <o:p> </o:p>

    Alors si on ajoute à ce constat le fait que bien souvent ces mandats s’accompagnent de compensations financières ou matérielles très confortables, on comprend aisément qu’il est dangereux et facile de choisir de plaire plutôt que de construire et défendre un projet utile pour le plus grand nombre. Être élu est véritable métier, avec sans doute, des profils de carrière, et donc des intérêts bien loin des préoccupations de l’ensemble des citoyens.

    <o:p> </o:p>

    Ce constat est surtout visible lors des votes qui concernent le plafond des indemnités de chaque niveau d’élu. Curieusement dans la plus part des assemblées, du niveau local au niveau national,  c’est l’un des seuls sujets où majorité et opposition tombent d’accord bien souvent.

    <o:p> </o:p>

    D’ailleurs ces derniers mois tandis que la crise impose à chacun de faire des efforts, des économies, il est surprenant de voir que les sommes ou les avantages, liés à bien des mandats, ne soient pas touchés par cette conjoncture économique.

    <o:p> </o:p>

    Je pourrais m’arrêter à ce stade de ma réflexion, mais cette dernière ne serait pas du tout objective car je n’ai en fait que critiquer en m’appuyant sur des faits, les Elus de notre République.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Être élu, en 2008, est un vrai métier, et demande beaucoup de temps et d’implication.

    Il est vrai que cette vocation est choisie et non imposée. Les hommes, les femmes choisissent un jour de devenir élus, de s’impliquer davantage dans la société.

    Mais accepter des responsabilités, demande des efforts personnels et professionnels.

    <o:p> </o:p>

    En effet, les domaines de responsabilités liées à certains mandats, se sont accrus ces dernières années, en raison d’un recul de la présence de l’Etat dans certains domaines. Par exemple le Maire d’aujourd’hui avec l’ensemble de ces compétences n’a plus rien de commun avec le Maire d’il y a 30 ans. Les besoins des citoyens ont évolué, et le Maire doit s’adapter au monde environnant mais il doit aussi permettre à ses services de le faire également.

     

    Les élus afin de pouvoir être disponible pour leur fonction doivent bien souvent arrêter leurs activités professionnelles ou les réduire.

    Sur le plan personnel, il doit parfois et bien souvent sacrifier sa vie de famille, ne plus avoir de temps pour s’occuper de ses proches ou de manière très différente.

    Il doit surtout devenir et rester un loup, chaque jour au milieu d’une meute déjà bien aguerrie.

     

    Alors certains agréments liés à la fonction sont bien mérités...

    <o:p> </o:p>

    En fait, le plus difficile pour un élu est sans doute de ne pas céder aux avantages, en gardant à l’esprit continuellement, qu’il doit cette fonction avant tout aux Citoyens qui l’ont élu et choisi.

    <o:p> </o:p>

    Car bien souvent, certains élus dérapent et oublient que ce mandat est lié à un contrat moral que lui accordent les électeurs.

    <o:p> </o:p>

    Depuis trop longtemps, ces citoyens se détournent de la chose publique qui est l’essence même de <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName w:st="on" ProductID="La République. Non">La République. Non</st1:PersonName> pas par désintérêt de la société et de son évolution, mais en raison du comportement d’élus, tout bord confondus.

    <o:p> </o:p>

    Sachant que la base d’une République est le Citoyen, que pourrait-il se passer si une société devait fonctionner sans le soutien de l’ensemble des citoyens ?

    <o:p> </o:p>

    Que deviendrait un élu sans électeurs ?

    Et que deviendrait des citoyens sans représentants élus ?

     

     

    Jean François LOUBET

    <o:p> </o:p>


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires