• Papi Charles,

     

    Ce soir, je ne sais pas pourquoi mais je pense à toi mon grand-père…

    Toi, le grand Charles de la famille dont il ne me reste que des images gravées dans ma mémoire, des souvenirs flous et diffus mais une impression de joie…

    Je n’avais que 6 ans quand tu es parti dans l’autre monde….bien que le temps passe, il me reste des images de moments partagés avec toi, Charles le Proviseur…

    Je me souviens surtout que tu nous prenais sur tes genoux pour faire des tour de « motoculteur » dans les champs à « Pichichi » près de Velleron…au Moulin, tu souhaitais que toutes la famille soit réuni…c’est pourquoi dans cette maison il y a 4 partie aménagées car tu as eu 4  enfants avec Mamy Paulette….

    Mais après mon retour d’Afrique, de Côte-d’Ivoire, j’ai toujours voulu mieux te connaître mais Mamie parlait peu du passé et elle ne voulait pas en parler surtout…

    Alors dans cette verte vallée que ton père étant meunier a longuement visitée, dès l’âge de 12/13        ans j’ai voulu en savoir plus sur nous, sur toi et sur ce fameux meunier !

    J’ai donc questionné tous les anciens de notre verte vallée pour savoir qui tu étais…

    Mon père a repris ton rôle au sein de la famille mais il ne m’a jamais trop dit de choses à ton sujet, mais heureusement mes tantes mon donné satisfaction à ma curiosité de jeune adolescent !

    Déjà j’ai su que notre Moulin était très apprécié dans notre vallée, mon arrière grand père ayant tout fait pour se faire apprécier notamment en lavant les sac de blé avant de rapporter la farine…ce qui ne se faisait pas d’ordinaire…

    Puis les gens, ces anciens m’ont dit que mon père avait connu ma mère en livrant de la farine à La Peyregude, son village…mais ni ma mère, ni mon père ne m’ont jamais parlé de cette histoire…

    Alors de mes jeunes années, mon Papi adoré j’ai essayé de reconstituer le puzzle de mes origines…Ce n’est que plus de 20 ans après que ma tante m’a appris que Mamie Paulette avait des origines chez les gens du voyage !

    Aujourd’hui François t’a rejoint la haut….et avec les années qui s’écoulent d’autres de tes enfants vont suivre…Paulette est à tes côtés depuis des années…..

    Toi qui voulais que notre famille soit unis, les Bordelais ne viennent plus en Ariège et Misou et Babeth n’ont pas eu d’enfant donc avec mon Frères, nous sommes les seules à faire vivre ce moulin !!!

    Tu as des arrières petits enfants magnifiques !

    De notre côté il y a deux demoiselles, Sacha et Nastia et deux garçons chez Fred…

    La relève dans la vallée est assuré Papi….

    Me concernant, je travaille dans une Mairie et c’est ton élève du Lycée Technique de l’Isle sur Sorgues qui m’a permis d’entrer dans la fonction publique au service des citoyens comme tu l’as toujours été !...

    De la haut je sais que tu observe notre Moulin, aujourd’hui il y a encore des enfants qui jouent et qui rient…cette maison si chère a ton cœur continue de vivre…

    Mais François t’a rejoint dans l’autre monde…..et les autres ne vont pas vivre éternellement..

    Et donc, je me prépare à perdre un univers familiers…

    Soyons optimiste Charles, le plus important ce sont les rire d’enfants qui retentissent à nouveau dans la maison !!!...

    Ce soir, mon Papi adoré…ce n’est pas du Moulin dont je veux te parler…

    Notre monde change et j’ai envie de revenir à vos valeurs , vous les anciens !

    Mon papi, tu resteras à jamais dans mon cœur et ma mémoire…

     

    Jean François LOUBET

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • En Colère….

    Ce soir j’ai demandé à  ma douce Colombe de partir car ce texte que je vous adresse aurait pu la heurter quoique elle sache déjà de quoi l’homme est capable en terme de destruction !

    Quand je pense à ce peuples qui jadis à pu soulever des montagnes et faire tomber, des monarchies !

    Insensible, sans aucune réaction face au déclin de ce monde  qu’on nous impose depuis plus de 50 ans !

    Ce système économique basé sur une économie purement boursière et financière est en, train de s’effondrer ! Les plus grands de nos dirigeants sont INCAPABLE de répondre à ces nouvelles données !...

    Mais ce sont les populations du sud en Afrique et ailleurs qui seront sacrifiées par ces gens !.

    Mais rien n’est grave, des agences comme Moody’s, vont vous dire comment vivre et consommer !

    Une agence qui est au dessus de l’autorité des Etats et donc des citoyens, un agence qui confisque le choix des citoyens mais à la quelle tous le monde fait référence pour détruire et réduire la capacité des Etats, devenus des esclaves de la bourse et du système bancaire !

    Et oui ! Des agences privées de notation qui dirigent vos vies ! Belle démocratie ! Vous votez et ensuite vous êtes notés....

    Ces belles agences vous expliquent que nous citoyen libre et démocrate, on s’est planté et qu’on est des c….

    Alors comme ce système se base sur le plus  corrompu des états, la puissance la plus vil de notre planète…tout, doit changer…Mais tout va bien, dormez tranquilles…..votre plancher s’effondre mais souriez !

    Je suis en colère surtout car personne parmi tous les beaux et illustres candidats n’aura le courage de vous expliquer que notre système économique s’effondre et que aucun de ses guignols n’est capable de vous dire ce qu’il se passera plus tard !

    Vous, mes amis citoyens vous n’avaient pas encore compris que ce clivage entre Droite et Gauche n’est qu’une mascarade !...vous êtes de très bons spectateurs !:!

    Mais maintenant que ce monde magnifique promis tant par la gauche que la droite, s’effondre….vous allez chanter quel refrain ?

     

    Je suis en colère,

    Mais je vous rassure…

    J’espère me tromper !

     

     

     

     

    Jean François LOUBET


    votre commentaire
  • Quelle connerie la guerre !!!!

     

    En ce jour d’hommage aux soldats français tombé en Afghanistan, je n’ai pas cessé d’avoir une pensé pour un illustre chef militaire afghan…

    Cet homme a donné sa vie pour son pays, d’abord contre l’armée soviétique puis contre les talibans qui malheureusement ont eu raison de lui, 48h avant les fameux attentats du 11 septembre….

    Et pourtant, le Commandant Massoud a toujours voulu la Paix…Comme le disait si souvent, il a pris les armes par obligation et non par amour de la guerre ! Il rêvait de construire un Etat moderne, un Afghanistan tourné vers l’avenir…

    Bien avant que les talibans ne prennent le contrôle du pays, il avait fait le tour des pays occidentaux, ceux là même qui aujourd’hui envoie des troupes pour maintenir l’ordre et contribuer tant bien que mal à la reconstruction d’un pays complètement détruit…pour alerter sur le risque d’une dérive ultra-islamiste dans son pays.

    A cette époque rare ont été les occidentaux, politique et média, à avoir prêté attention aux propos de ce commandant…Et pourtant, si on avait écouté le Lion du Panshir…

    Alors il m’arrive de penser à ces vies gâchées car certains n’ont pas su peut être, ouvrir leurs oreilles avant que les pays occidentaux ne soient pris dans un engrenage de guerre et de violence….suite aux attentats du 11 septembre 2001…

    Dans un pays aussi complexe que l’Afghanistan, comment expliquer qu’aucun de nos dirigeants n’est su entendre et écouter, cet homme, laïc et démocrate….car oui ! Cet homme aimait son pays et il aurait été un parfait allié et ami du monde occidental si seulement ce dernier lui avait fait un peu plus confiance….et aujourd’hui sans doute les choses seraient très différentes…

    Alors je suis triste de voir le nombre des soldats français tués en action s’élever chaque jour, chaque semaine…

    Aujourd’hui dans cette vallée du Panshir, un rugissement terrible retentit faisant trembler les montagnes….Massoud aimait et respectait profondément La France….Il pleure ces soldats avec nous…

     

    Jean François LOUBET

     

     


    votre commentaire
  • Chapitre IX: La réunion du Parti du Renouveau

     

     

    Pendant ce temps, les armées du Commandant W pourchassent dans la forêt les rebelles et traquent les fugitifs sans savoir où ils se sont enfuis…

    De nombreux prisonniers sont amenés sur place et exécutés sommairement ou torturés pour leur extorquer des informations sur la localisation du grand village…

     

    Le commandant a pris le contrôle de la colonie et tous les rebelles hommes capturés sont abattus et les femmes et les enfants envoyés de force dans les mines de cette grande ville…

    Dans le bureau du palais, le chef de cette grande armée se prépare à un long voyage. Il donne ses dernières recommandations à ses officiers. Il doit partir pour assister à l’assemblée du Parti du renouveau…

    Avant de quitter cette grande cité, il prend plaisir à assister à quelques exécutions et surtout il participe à des séances de torture sur les éléments rebelles prisonniers…

    Après s’être assuré que tous ses ordres avaient bien été transmis, le commandant W embarqua dans le vaisseau amiral de sa flotte. Il alla s’asseoir dans le poste de pilotage :

    -« Démarrer les moteurs, on part pour la planète Pourpre ! Calculer la meilleure trajectoire pour arriver là bas rapidement ! ….A mon retour, je veux voir dans mes geôles les fugitifs du Royaume des Enfants !!!!»

    Les officiers en poste près de ce commandant s’activent sur la passerelle de pilotage. Soudain le vaisseau s’ébranla. Il parti laissant une grande parti de son armée faire la chasse aux rebelles et aux fugitifs…

    La planète Pourpre se trouvait non loin de l’Astre Mère, pas plus de quelques heures en hyper-espace…

    Le voyage  de cet homme tyrannique et sanguinaire se déroula sans encombre…Après quelques heures dans l’espace et des recommandations à ces officiers, le commandant atterri sur la planète Pourpre.

    Cette planète est la base de ce parti du Renouveau Libéral ! La ville principale de cette planète regroupe les plus grandes dynasties financières de la galaxie…Des édifices de luxe et des domaines s’étende sur toute la surface…

    Dans un coin de la capitale de cette planète, des quartiers sont réservés aux esclaves qui appartiennent tous à ces grandes familles riches ! Il y a même un quartier dédié aux enfants avec une boutique pour satisfaire ces puissants….

    Mais lorsque le vaisseau du Commandant W se pose sur le spatioport, la vie s’arrête soudainement. Parmi les nantis, la peur et l’effroi les envahit ! la réputation de sanguinaire de cet homme à franchi toutes les frontières de l’univers connues et explorées…

    De nombreux vaisseaux stationnés déjà sur l’aire d’arrivée. Un représentant du parti du Renouveau Libéral attendait ce chef militaire reconnu…

    -« Maître l’assemblée est réunie et votre plan semble réussir…on vous attend dans l’hémicycle….Avez-vous des demandes ? Illustre Commandant ? »

    Un grand dôme se trouvait au centre ce cette mégalopole, à la pale d’un vieux parc naturel….Le bâtiment était immense avec des dorures en or…

    Au pied de cette grande tour de nombreux taxis venaient amener les représentants des colonies inféodées au Parti !

    Des enfants venaient accueillir ces dirigeants de firmes et de colonies, avec le sourire et parfois d’autres propositions pour survivre…Ces individus n’hésitant pas à acheter toues les services mêmes les plus sombres et les plus vils…

    Le Commandant W semblait à son aise dans ce monde, cette colonie où seule l’argent et la puissance régnaient en maître…

    Il arriva à son hôtel et monta dans sa chambre pour y déposer ses affaires personnelles…

    Pendant que ce militaire sanguinaire rangeait ses affaires dans cette suite, le téléphone sonna.

    -« Allo, ici la réception, nous voulons savoir si comme le reste de la délégation du parti du Renouveau vous souhaitez avoir des jeunes filles pour votre agrément durant ce court séjour ? »

    Le commandant W demanda alors :

    -«  hum…pourquoi pas, mais savez vous si une chasse à l’esclave s’organise durant le séminaire ? »

    -« oui, Monsieur !!! Des esclaves seront lâchés en ville ce soir, le concours doit débuter après 21h !... mais vous devez vous inscrire pour participer !»

    Le militaire réfléchi un instant puis repris la conversation :

    -« hum…non pour la chasse mais pour les demoiselles, j’en voudrai deux mais très jeunes…. »

    -« Mais pas de problème, avec plaisir cher invité…. » Répondit l’employé de l’hôtel.

    Dans cette colonie contrôlée par le parti du Renouveau Libéral depuis des années, l’esclavage sous toutes ses formes étaient présents…

    Lorsque l’officier sortit de sa chambre d’hôtel, il croisa dans les couloirs de cet établissement des hommes accompagnés de jeunes filles, achetées pour la nuit…

    Dans cette colonie, les principes du Royaume des Enfants dérangeaient, et pas question d’aborder le sujet !

    Le commandant w se dirigea vers la grande salle où se tenait le rassemblement des membres du parti !

    A l’entrée de l’amphithéâtre des hommes contrôlaient les badges et les autorisations. Le commandant présenta son insigne, en tant que membre influent il n’avait pas besoin d’invitation pour assister au Congrès du parti !

    Lorsqu’il entra dans la salle de nombreux députés et représentants se levèrent et commencèrent à applaudir…Cet officier qui œuvrait pour le parti était très apprécié et reconnu !   

    Les débats et l’orateur s’arrêtèrent de parler, et toute l’assemblée se leva pour saluer le commandant W…

    Il descendit les marches en direction de sa place, près des dirigeants du Parti. Il salua la foule des représentants et s’assis en prenant les documents poser sur son pupitre…

    Les membres du parti s’assirent et l’orateur reprit son discours. Des jeunes femmes passaient dans les allées pour proposer des boissons et autres services plus personnalisés…

    -« Notre Parti est en train de conquérir de nombreuses colonies !!! Il faut demander à la grande Assemblée de lever l’interdiction sur le commerce des esclaves et des enfants !!! Toutes les colonies prospèrent grâce aux esclaves et surtout cela nous permet de faire de large bénéfice !!!.... Les enfants dans les mines ou dans les usines ne sont pas trop gourmands et surtout ils sont dociles !!!...» dit l’orateur.

    Sur la scène des jeunes femmes et des jeunes hommes entrèrent…

    -« Regardez ces individus !!!!...ils sont aptes à nous servir !!!...ces jeunes femmes peuvent offrir tous les plaisir à un maître, et ces jeunes hommes robustes sont capables de travailler sans relâche !!!  «  S’écria le représentant !

    Le commandant W continuait de parcourir les documents et il n’écoutait qu’à demi-mot un discours qu’il connaissait bien…

    L’officier ne cessait de penser aux fugitifs du Royaume des Enfants…

    Une musique retentit soudainement dans la salle, tous les représentants du parti du Renouveau libéral se levèrent…le Président du parti entra sur scène et s’approcha du pupitre pour s’exprimer…

    Le commandant posa ses papiers pour écouter son maitre…

    -« Chers représentants, chers membres, le parti gagne du terrain et nous permet de faire de nombreux profits !!! La vente d’esclaves nous rapporte ainsi que la vente d’enfants, les jeunes sont éduquées pour servir les maitres et les garçons pour travailler…mais nous continuons de faire ce business en cachette à cause des rebelles et surtout du Roi des Enfants !!!!...Mais le commandant W ici présent à réussi à détruire la base de ces pseudo citoyens ! Il a permis de faire taire ce Roi des Enfants qui nous entrave dans notre recherche de profit et de gains financiers !!!! »

    Les hommes dans cette assemblée se levèrent et applaudirent et acclamèrent leur Chef…L’homme à la tête du Parti, le plus puissant et fortuné poursuivi :

    -« Grâce à d’habiles stratégies et des actions financières bien ordonnées, nous avons pu faire chuter ce système économique afin de rendre l’esclavage légal !!!...dans les plus importantes des villes et des colonies nous avons su faire tomber et sombrer la ressource des mouvements rebelles et même l’assemblée Mondiale n’a plus les moyens de nous imposer les principes et leurs règles !!!! » . Des hurlements de joie retentirent dans la salle…

    Le commandant restait assis et observait cette agitation politique…

    Dans le haut parleur, le président du Parti du Renouveau Libéral poursuivi :

    -« A la fin des années noires, des soi-disant citoyens ont voulu créer un parlement international pour éviter de nouveaux affrontements…ensuite ce parlement à voulu réglementé les échanges économiques et financiers entre les colonies !...Mais heureusement nous avons su préserver les intérêts économiques et financiers…Cette assemblée a besoin de nous pour survivre et n’a pas les moyens de financer tous les projets utopiques quelle représente…Vive le Parti !!!!On a de beau jours devant nous »

    Le commandant W connaît bien ces discours…il se leva pour regagner la sortie de la salle…impatient de découvrir les demoiselles commandées pour agrémenter son séjour….

     

    Suite...


    votre commentaire
  • Les Larmes de la Colombe…

     

     Perchée sur sa branche, l’oiseau blanc pleure

    D’entendre encore trop souvent le bruit des armes,

    Jours après jours, l’espoir et la paix se meurent

    sur le rameau d’olivier tombe une larme.

     

    Attristée de voir les hommes s’entredéchirer

    Elle rêve d’un monde d’amitié et de fraternité

    Où enfin l’homme aura vaincu et oublié

    Ses défauts comme la haine, l’avidité et la cupidité.

     

    Elle vole et cherche depuis trop longtemps, le moment

    Où, enfin, elle pourra se poser et vivre, simplement

    En admirant l’homme bâtissant et créant un futur

    Où il n’y aurait plus de place pour l’obscur.

     

    Mais l’homme a perdu de son humanité

    Au profit de système d’économie de marché.

     

    Mais la Colombe pleure de ne pas savoir

    Pourquoi les guerres continuent à ronger notre vie

    Alors que chacun de nous n’en a plus envie,

    Les hommes ont en assez de voir,

    Les rêves des enfants brisés par des fous

    Qui ne savent pas et détruisent tout.

     

    Blanche Colombe, au plumage mouillé

    Tes larmes ne vont sûrement rien changer.

    La longue Histoire de l’homme écoulée

    N’est que trop vite oubliée, pour recommencer...

     

     

    Reproduisant sans le comprendre les erreurs du passé

    Les risques d’effondrement et d’éclatement de nos sociétés

    Ne sont pas apparemment d’actualité et un danger

    l’industrie de la mort restant un investissement financier.

     

    Pleure Cochise d’avoir été dépossédé et usurpé

    Par ceux qui veulent aujourd’hui dominer et régner

    Sur un monde qu’ils auraient largement acheté

    Et qu’ils veulent à leur image modeler.

     

    Dicté par la soif de pourvoir et d’argent

    asservi dans un système de consommation

    gouverné par la loi économique du moment

    L’homme ne maîtrise plus ses actions.

     

    Jean—François LOUBET


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires