• Belle Muse...

    A nouveau nos chemins se sont recroisés ces tous derniers jours,

    Tu avais disparu si vite, j’avais cru t’avoir perdu pour toujours.

    Ces semaines, ces mois sans toi me parurent si longs et si sombres,

    Que je croyais ne jamais pouvoir sortir de cette profonde pénombre.

     

    Seul le souvenir de ton joli sourire m’empêchait de trébucher à nouveau,

    Et de tomber face à ces vieux démons que j’avais difficilement vaincus plutôt,

    Ton doux regard réchauffant mon cœur à chaque instant me rendait plus fort,

    Osant imaginer qu’à tes côtés, je repousserais les limites du temps et de la mort.

     

    Enfin nous nous sommes retrouvés avec joie comme si nous étions attirés,

    Après cette absence, nous avons repris notre histoire là où elle s’était arrêtée.

    L’envie de partager étant plus forte que cette longue distance entre nous deux,

    Mais la peur de te perdre encore me hante et parasite mes sentiments amoureux.

     

    Parfois ton silence me pèse si lourd que je ne sais plus quoi croire et espérer,

    Aurais-je, un jour prochain, enfin la possibilité de te donner un doux baiser,

    Entendre ta douce voix me murmurer des mots intenses et si passionnés,

    Nos regards se mélangeant et que nos corps soient tout simplement  allongés.

     

    Mais a-t-on déjà vu une blanche Colombe blottie entre les pattes d’un vieux loup,

    Roucoulant et chantant les soirs de lune avec cet animal solitaire et un peu fou,

    Rien ne semble pouvoir nous rapprocher, et encore que d’obstacles à franchir,

    Avant que je ne puisse enfin admirer et me noyer avec plaisir dans ton joli sourire…

     

     

    Jean François LOUBET

    « un solide contre pouvoir....Jean de La Fontaine... »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :