• BNP Paribas...et la crise...

    Chaque jour, les médias nous annoncent des fermetures de sociétés, d'entreprises. Ces derniers mois de nombreux ménages ont été touchés directement, ou dans leur famille, par des licenciements en raison des conséquences de la crise financière. Tous les secteurs de l'économie semblent être touchés.

    Les ménages ont donc considérablement modifié leur mode de consomation soit par soucis de faire des économies car le pouvoir d'achat est trés faible, soit simplement par nécessité car ils n'ont plus de moyens et de réserves!

    Beaucoup d'entreprises se battent pour sauvegarder leur outil de travail et pour maintenir les emplois. Souvent les PME cherchent des solutions auprès de leur banque pour trouver des solutions financières.

    Mais souvent, les banques refusent de prêter et donc de favoriser le maintien de l'activité de certaines entreprises. Tout en connaissant les conséquences. Ces mêmes banques qui ont été renflouées gràce à l'intervention des Etats avec l'argent publique, le notre!

    Alors quand aujourd'hui, on apprends qu'une banque comme BNP PARIBAS dégage des sommes d'argent colossal, j'ai du mal à comprendre. Je suis surpris aussi alors que tous les jours des emplois disparaissent!

    Pouquoi ne pas utiliser ces bénéfices pour aider les entreprises?

    Cela permettrait sans doute de ralentir l'hémorragie, et d'éviter de la consommation ne poursuive sa chute!

    Car je suis toujours convaincu que seul, une relance de la consommation permettrait aux entreprises de s'en sortir plus rapidement. En favorisant la consommation  tous les secteurs pourrait bénéficier d'une stabilisation à un certain niveau d'activité.  Ainsi peut être cela sauverait peut être des emplois...

    Jean François LOUBET

     

    « Simone de Beauvoir...La légende de l'étang de Lers... »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :