• Etincelle...

     

    Etincelle.

     

    Lorsque pour la première fois tu m’as adressé un si joli sourire,

    Je n’avais pas compris tout ce qui se passerait dans les jours à venir.

    Ton sublime regard réveillait en moi de profonds sentiments oubliés,

    Enfouis dans les souvenirs de fortes sensations lointaines du passé.


    Mon cœur battait chaque fois plus fort, et s’emballait en ta présence,

    Ta douce voix mélodieuse et ensorcelante comblait tous mes silences.

    Enfoui en moi, une étincelle venait à nouveau de renaitre, de s’allumer,

    Eteinte et morte depuis tant d’année, tu avais su comment la raviver.


    La joie et le bonheur d’être simplement à tes cotés et te sentir respirer,

    Tandis que nos corps entrelacés ne formaient plus qu’un passionnément,

    Et que se mélangeaient nos soupirs et nos tendres baisers oubliant le temps,

    Car nous voulions vivre ces moments avec intensité et passion pour l’éternité.


    Ce feu immense que tu as allumé ne pourra jamais s’éteindre désormais,

    À chaque fois que je regarde ton doux visage, j’ai envie de t’embrasser,

    Ou de déposer doucement sur tes jolies lèvres un tendre et affectueux baiser,

    En te serrant dans mes bras pour laisser ton odeur doucement m’enivrer.


    Depuis ce jour où se sont croisés miraculeusement nos chemins de vie,

    Grâce à ta seule présence, je recommence à rêver et à nouveau je souris.

    Cette timide étincelle du début est maintenant un feu immense qui grandit,

    Chacun de tes sourires est la plus belle chose qui résonne en moi à l’infini.

     

     

    Jean François LOUBET

    « En colère...Le loup, la colombe et le faucon, »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :