• Le Royaume des Enfants: Chapitre I...

    Chapitre I : L’ARRIVEE

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    <o:p> </o:p>

    L’aéronef qui se dirigeait droit devant dans l’espace, se mit à ralentir. Dans l’habitacle, une voix retentit-“ Mesdames, Messieurs nous allons atterrir au Royaume des Enfants, nous vous rappelons que vous êtes tenu de respecter le règlement intérieur de cette Principauté. Nous remercions et espérons que vous avez fait un agréable voyage.”

    <o:p></o:p> 

    Les passagers commencèrent à ranger leurs affaires et à préparer les invitations d’entrée au Royaume.

    <o:p></o:p> 

    Lentement dans un bruit assourdissant de réacteurs, l’aéronef se posa sur le SpatioPort du Royaume des Enfants. Une rampe se colla contre la porte de l’engin spatial. Un employé de la compagnie de transport s’approcha du levier du sas et l’actionna pour ouvrir la porte.

    <o:p></o:p> 

    Un à un les passagers empruntèrent l’escalier pour accéder au bâtiment d’accueil des voyageurs. Soudain une voix retentit-“ Monsieur Aravis est attendu à l’entrée de l’aéroport. ” De nombreux enfants s’activent dans le SpatioPort, certains portent des livres et se dirigent vers des boutiques, d’autres attendent les voyageurs pour leur distribuer de la documentation.

    <o:p></o:p> 

    Un groupe d’enfant habillé d’une combinaison blanche attendent devant la porte principale. Un jeune homme vêtu d’un long manteau s’avança vers les enfants. L’un d’entre eux fit un pas vers le visiteur.

    <o:p></o:p> 

    -“ Vous êtes Monsieur Aravis, journaliste au UniversalPacificTime ? ”<o:p></o:p>

    Le jeune posa sa mallette au sol, et regarda le groupe de jeunes, puis répondit :<o:p></o:p>

    -“ En effet, c’est moi. Je viens pour… ”<o:p></o:p>

    -“ Nous sommes au courant. Nous serons vos guides, à tour de rôle, car nous avons du travail. Mais le jeune Assistant Guide Malek vous emmènera jusqu’au Grand Ordinateur pour votre première rencontre. Mais avant nous allons à la Maison des Voyageurs où vous habiterez. ”.

    <o:p></o:p> 

    Les enfants  sortirent du SpatioPort suivi du jeune homme, ils marchaient au milieu de bâtiments au formes inattendues (ronds, triangulaires, d’autres étaient très colorés). Puis au coin de la rue principale, un énorme monument avec une porte immense. Le jeune s’arrêta net pour contempler cet édifice. Un enfant se retourna et dit :<o:p></o:p>

    -“ C’est la bibliothèque, l’un des bâtiments où nous venons le plus souvent … ”

    <o:p></o:p> 

    Le groupe reprit sa route et se dirigeait vers un immeuble très décoré, avec de nombreuses lumières quand tout à coup, l’attention du jeune journaliste  fût attiré par un grand édifice surmonté de plusieurs symboles religieux ; Bouddhiste, Musulman, Hébreux, Chrétien, etc.…Une jeune fille se tourna vers le Journaliste :<o:p></o:p>

    -“ C’est notre Maison des Dieux, là on apprend toutes les religions et après qu’on est plus grand on choisit celle qu’on préfère, celle qui correspond le mieux à notre personnalité mais on n’est pas obligé d’en choisir une. ”

    <o:p></o:p> 

    Le journaliste s’empressa d’attraper un stylo et son carnet pour prendre des notes. Au fur et à mesure que le groupe s’avançait dans la ville, ARAVIS s’émerveillait de voir autour de lui une ville active, vivante et organisée.<o:p></o:p>

    Ils s’arrêtèrent devant un grand bâtiment. Le guide Malek se tourna vers le journaliste :<o:p></o:p>

    -“ C’est ici que vous logerez durant votre séjour. C’est ce que nous appelons La Maison des Voyageurs, c’est le lieu qui est réservé aux visiteurs et personnalités qui viennent dans notre Royaume. Vous devriez entrer et aller installer vos affaires dans une heure vous êtes attendus par le Gardien des Connaissances… ”<o:p></o:p>

    ARAVIS demanda :<o:p></o:p>

    -“ Mais je dois me préparer, je n’ai pas de costume pour une cérémonie de protocole… ”<o:p></o:p>

    -“  Ce n’est pas grave, ici l’apparence vestimentaire, tout comme l’argent n’a pas d’importance. C’est l’être humain qui compte et non l’étendu de ses posséssions !”. Malek s’approcha de la porte et l’ouvrit en faisant signe au journaliste d’entrer.

    <o:p></o:p> 

    Le hall de cet édifice est immense, des petits salons décorés de plantes et constitués de fauteuils sont installés un peu partout. Le comptoir d’accueil se trouve au centre de la salle, deux jeunes filles d’environ un quinzaine d’années rangent et classent des dossiers. Une musique douce et agréable en fond musical, au bout de cette pièce deux escaliers mènent aux étages.

    <o:p></o:p> 

    Notre visiteur et son guide s’approchent de la banque d’accueil.

    <o:p></o:p> 

    D’une voix douce, nos deux charmantes hôtesses s’adressent à notre voyageur :<o:p></o:p>

    -“ Bienvenue dans notre Maison des Voyageurs, Monsieur ARAVIS. Nous vous attendions. Voici la clef de votre chambre, et le règlement intérieur de notre établissement. Nous vous souhaitons un agréable séjour dans notre Royaume. Si vous avez besoin de quoique ce soit, un visiophone est installé dans votre chambre.”

    <o:p></o:p> 

    Deux jeunes garçons s’approchèrent du comptoir et s’adressèrent aux jeunes filles :<o:p></o:p>

    -“ On vient vous remplacer, c’est l’heure de votre cours de MultiLanguages au Centre. Dépechez-vous.. ” Les deux jeunes filles attrapèrent leurs sacs et s’en allèrent, en se retournant vers notre journaliste, elles lui adressèrent un jolie sourire et un clin d’œil… ”

    <o:p></o:p> 

    ARAVIS et Malek prirent l’escalier et grimpèrent au premier  étage, ils s’avancèrent dans un couloir puis le guide montra une porte :<o:p></o:p>

    -“ C’est là votre chambre, je vous laisse vous installer. Je reviens vous chercher dans une heure. ” Le jeune garçon s’en alla laissant notre voyageur devant sa porte.

    <o:p></o:p> 

    La porte n’avait pas de poignée, seule un pavé numérique se trouvait posé sur le mur à gauche de la porte. Notre homme posa sa mallette et marmonna :<o:p></o:p>

    -“ Comment je vais ouvrir cette porte ? ” Soudain un voix synthétique retentit :<o:p></o:p>

    -“ Veuillez vous approcher du système de code et dire clairement “ ouvrir porte ”, Votre voix va être enregistrer pour la durée de votre séjour, merci. ”<o:p></o:p>

    Le journaliste s’avança contre le petit combiné placé sur le mur à gauche de la porte sous le clavier numérique.<o:p></o:p>

    -“ Ouvrir porte. ” Un léger bruit de serrure se fît entendre et la porte s’ouvrit lentement. Notre visiteur attrapa sa mallette et poussa la porte pour pénétrer dans la chambre. Un couloir mene à une grande pièce où se trouve un grand lit, un fauteuil et un bureau, dans le couloir une porte donnait sur une salle de bain et les toilettes. Au mur des tableaux réalisés par des enfants, représentant des paysages et des animaux ornent la chambre. Sur le bureau se trouvent le visiophone et un annuaire.

    <o:p></o:p> 

    Il posa sa mallette sur son lit et l’ouvrit, il sortit des dossiers, et un ordinateur portable qu’il alla poser sur son bureau. Il s’approcha de la fenêtre et regarda dehors…

    <o:p></o:p> 

    En bas un peu plus loin se trouvait un stade, des enfants jouaient au ballon, d’autres courait sur la piste de Course. Au fond, plus loin il aperçut un groupe de jeunes sur des chevaux. Des cyclistes venaient de traverser le stade, pour entrer dans le bâtiment qui semblait être un gymnase couvert.<o:p></o:p>

     

    Plus loin, il aperçut l’entrée de la bibliothèque. Des groupes de jeunes et d’enfants entrent et sortent de ce bâtiment. <o:p></o:p>

     

    Il retourna prendre des affaires dans sa mallette, il ouvrit un placard pour poser ses habits. Puis il referma sa mallette, et la rangea sous son lit.

     <o:p></o:p>

    Soudain, on frappa à la porte. ARAVIS alla vers la porte et demanda :<o:p></o:p>

    -“ qui est ce ? ”<o:p></o:p>

    -“ Bonjour, c’est le responsable de l’hôtel ! ” Répondit une voix<o:p></o:p>

     

    Le journaliste ouvrit la porte, devant lui se dressait un homme pas très grand, un barde blanche lui couvrait une bonne partie du visage, il était vêtu d’un costume clair. Il tendit la main à notre voyageur…<o:p></o:p>

    -“ Bienvenue au Royaume des Enfants ! Je m’appelle Jules. Est ce que vous êtes bien installé ? ”<o:p></o:p>

    -“ Oui, tout va bien ! Merci ”répondit ARAVIS<o:p></o:p>

    -“ Vous allez partir dans une demi-heure pour rencontrer le Gardien de La Bibliothèque qui vous expliquera l’histoire de notre Royaume avant que vous ne rencontriez le Roi. Et ce soir, à la salle de la Fraternité, une soirée est organisée car aujourd’hui c’est la Fête de La Colombe ! ”<o:p></o:p>

     

    Le journaliste regardait son hôte avec interrogation et étonnement il n’avait jamais entendu parlé de cette fête.<o:p></o:p>

     

    Jules reprit-“ Oui, c’est un peu notre fête nationale ! C’est le jour de la signature par les pays du Monde de <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName w:st="on" ProductID="La Charte">La Charte</st1:PersonName> pour <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Paix">la Paix</st1:PersonName>, et de la création de l’Assemblée Internationale…mais notre Gardien vous expliquera plus en détail ce que c’est exactement et l’importance de cet événement. Préparez vous, le Guide Malek va bientôt arriver ! ”<o:p></o:p>

    L

    e vieil homme s’en alla dans le couloir en direction des escaliers, ARAVIS retourna dans sa chambre, la porte se referma automatiquement….<o:p></o:p>

     

    Thomas ARAVIS s’installa au bureau devant son ordinateur, il l’alluma, une voix retentit :<o:p></o:p>

    -“ Bonjour Thomas ! Je signale que vous avez 3 messages, 2 en provenance de <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Astre Mére"><st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Astre">la Astre</st1:PersonName> Mére</st1:PersonName> et un message non identifié ! Dois-je vous les lire ? ”<o:p></o:p>

    -“ Oui, je t’écoute ” dit Thomas.<o:p></o:p>

    -“ 1er message : arrivée hier à 16h42, envoyé par Monsieur TOFLER, Directeur du Universal Pacific Times, Message vocal : “ Salut petit gars, j’espère que tu es bien arrivé la haut chez les gamins ! Dépêche toi de m’envoyer ton reportage ! Un gros problème vient d’arriver, un coup d’Etat vient d’avoir lieu dans la République des Etats Libres, demande au Roi des Enfants son point de vue sur la situation…à bientôt… Jim TOFLER.<o:p></o:p>

    2ème message : arrivé aujourd’hui à 7h42, envoyé par Mademoiselle Géraldine EVA, Message vocal : “ Salut Thomas ! Je voulais avoir de tes nouvelles, ici tout va bien, il me tarde que tu reviennes…tu me manques…j’attends que tu m’appelles…je t’embrasse. Gé <o:p></o:p>

    3ème message : origine inconnu, Message vocal : “ Bonjour Thomas, bienvenue chez nous, je suis heureux de vous accueillir, je suppose que vous êtes au courant du Putch qui vient d’avoir lieu, je vous propose de changer le programme, vous rencontrerez le Gardien des Connaissances plus tard, le guide Malek va vous conduire à moi dès aujourd’hui. Le Roi”<o:p></o:p>

     

    Thomas se leva du bureau et s’approcha de la fenêtre, il regarda dans la rue, et aperçu au loin son guide Malek qui s’approchait de l’hôtel.<o:p></o:p>

     

    Thomas s’en alla dans la salle de bain, se regarda dans la glace, pris son peigne pour se recoiffer puis il mit sa veste, vérifia que son carnet et son stylo étaient dans la poche et il sortit de sa chambre…<o:p></o:p>

     

    Dans le hall de la Maison des Voyageurs, Malek venait d’entrer et se dirigeait vers l’escalier quand Thomas arriva dans la salle. <o:p></o:p>

    -“  Monsieur ARAVIS ! Je suis là ! Il faut y aller ! Changement de programme, on va directement chez le Roi des Enfants ! ”<o:p></o:p>

    -“ Je sais, j’ai eu un message ! ” Répondit le journaliste.<o:p></o:p>

    -“ C’est bon signe !C’est rare que le Grand Ordinateur envoie des message à quelqu’un directement sauf quand il est fâché ou quand il a quelque chose de très important à dire ! ” Rétorqua le guide.<o:p></o:p>

     

    Ils sortirent du bâtiment. Ils marchaient dans la rue croisant des groupes d’enfants et de jeunes qui allaient et venaient.<o:p></o:p>

     

    Le guide et le journaliste se dirigeaient vers un grand bâtiment, un drapeau blanc avec une Colombe flottait au sommet de l’édifice.<o:p></o:p>

    Le journaliste demanda :<o:p></o:p>

    -“ c’est quoi ce drapeau ? ”<o:p></o:p>

    -“ c’est le symbole de la Paix, un vieux symbole qui existait déjà bien avant que n’éclate l’ Effroyable Guerre mais durant les Années Noires ce symbole avait disparu de notre mémoire collective, c’est Les enfants qui ont décidé de se l’approprier comme symbole du Royaume ! ” Répondit Malek.<o:p></o:p>

     

    Ils grimpèrent les escaliers qui menaient à l’entrée principale, sur le fronton de la grande porte était inscrit une phrase “ <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Paix">La Paix</st1:PersonName> n’existe que si on lui laisse une place dans son cœur ”.<o:p></o:p>

     

    Ils entrèrent dans le bâtiment.<o:p></o:p>

     

    Dans le hall, se trouvait un comptoir d’accueil, des fauteuils et des tables basses étaient disposées dans différents points pour former des petits salons, des plantes vertes et des arbustes servaient de décors dans cette pièce.<o:p></o:p>

    Au fond, du hall se dressait deux portes métalliques.<o:p></o:p>

     

    Malek s’approcha du comptoir, suivi du journaliste et s’adressa aux jeunes gens. <o:p></o:p>

    -“ nous avons rendez-vous avec le Roi des Enfants ! ”<o:p></o:p>

     

    Puis Malek fit signe à Thomas de le suivre. Il se dirigeait vers les grandes portes métalliques quand l’une s’entrouvrit lentement. Le guide et son visiteur s’engagèrent dans un long couloir. Ils passaient devant des portes ouvertes qui donnaient sur des bureaux. Parfois les personnes qui travaillaient là, lançaient un “ Bonjour ! ”. Ils arrivèrent devant une grande porte en bois.<o:p></o:p>

     

    Malek frappa à la porte et attendit, regarda Thomas en faisant un sourire.<o:p></o:p>

    Une voix retentit :<o:p></o:p>

    -“ Entrez !c’est toujours ouvert : ”<o:p></o:p>

    Malek ouvrit la porte, les deux hommes entrèrent refermant la porte derrière eux.<o:p></o:p>

     

    Le spectacle qui s’ouvrait devant les yeux de Thomas le laissait bouche bé.<o:p></o:p>

     

    Sur un socle, se trouvait un énorme système informatique, des écrans de contrôle, des boutons. Puis, au dessus dans un bocal relié par des fils à l’ordinateur, un cerveau baigné dans un liquide.<o:p></o:p>

     

    Le journaliste s’avançait lentement, les yeux grands ouverts…<o:p></o:p>

     

    La voix retentit à nouveau :<o:p></o:p>

    -“ Désolé de ne pas pouvoir vous serrer la main mais depuis un certain temps, j’ai dû mal à pouvoir bouger ! ! ! ”<o:p></o:p>

    Malek attrapa un siège et une table, puis il invita le journaliste à s’asseoir :<o:p></o:p>

    -“ il vaut mieux vous mettre à l’aise car je pense que vous en aurez pour un moment…je vous laisse, je reviendrai vous chercher ”<o:p></o:p>

    Malek se retourna et marcha vers la porte quand la voix résonna à nouveau :<o:p></o:p>

    -“ Malek, dis aux groupes de collecte d’information de venir me retrouver ce soir, de mauvaises nouvelles nous sont parvenu de la planète Terre et je veux avoir tous les éléments…Merci. ”<o:p></o:p>

    Malek sortit de la salle et referma la porte.<o:p></o:p>

     

    Le silence envahit la salle, tandis que Thomas installé à sa table avait sorti son calpin et son stylo. Il commença à écrire…Aucun bruit ne se faisait entendre, mis à part celui de la plume qui glisse sur le papier guidé par la main de cet Homme traduisant son émerveillement, sa curiosité, ses interrogation  face ce qu’il découvrait depuis son arrivée au Royaume des Enfants…

    <o:p></o:p> 

    -“ Hum ! Hum ! Je m’excuse mais il semble que vous ayez parcouru un long chemin pour venir m’interviewer, puis-je savoir quand comptez-vous commencer ? ” Demanda cette voix qui semblait venir de ce cerveau enfermée dans sa boite de verre.<o:p></o:p>

    Thomas leva les yeux et chercha du regard autour de lui, et s’arrêta sur ce cerveau mais le journaliste se secoua la tête :<o:p></o:p>

    -“  mais c’est pas possible…non, je crois pas ”<o:p></o:p>

     

    Soudain la lumière de la salle s’éteignit. seuls les voyants de l’ordinateur laissaient apparaître quelques halos diffus provenant de voyants lumineux rouge et vert.<o:p></o:p>

     

    Le cerveau restait éclairé par une lumière bleutée.<o:p></o:p>

     

    Tout à coup sur le mur face Thomas, une silhouette apparut.<o:p></o:p>

     

    L’image était très nette, on pouvait voir un viel homme assis sur un fauteuil en bois. Il portait un long manteau en peau et ses vêtement étaient simple. Cet ancêtre habillé d’une chemise et d’un pantalon blanc avait accroché autour du cou et des poignets des bijoux en turquoise .<o:p></o:p>

     

    Le vieux monsieur ouvrit la bouche ,la voix retentit a nouveau :<o:p></o:p>

    -“  Je suis le Roi des Enfants mais tu ne vois là que mon image. Seul subsiste cette partie de mon corp . Il y a bien longtemps, lorsque les enfants comprirent qu’un jour je devrais les quitter, ils décidérent de trouver un moyen que je ne les abandonne pas vraiment et que je puisse rester avec eux pour continuer à les guider. <o:p></o:p>

    Alors voilà, ils ont réussi à sauver mon cerveau, et eux sont devenus mon cœur et mon corp. Ils me permettent à travers leur regard de ressentir le monde d’aujourd’hui. Ainsi, j’essaie de préserver ces enfants de l’horreur et des atrocités de ce monde en leur donnant les moyens de se défendre. Au début, je vous avoue sincèrement que ça n’a pas été facile.<o:p></o:p>

    J’ai parfois oublié combien il est important pour l’homme de savoir écouter son cœur et alors je prennais des décisions décalées et inadaptées aux situations . Alors j’ai voulu donner aux enfants la possibilité de devenir des Citoyens et donc de participer aux décisions. C’est comme ça qu’est né le Parlement des enfants qui se réunit dans le Grand Dôme. Les Représentants sont élus par les enfants et chaque tranche d’âge est représentée. L’âge minimum pour être Représentant a été fixé à 7 ans. L’enseignement commence à l’âge de 6 ans et donc les plus jeunes ont le temps d’acquérir les notions de base de lecture et d’écriture.

    Pour aider les représentant les plus jeunes, un adolescent est nommé.<o:p></o:p>

    Je suis heureux car à présent, les enfants et les jeunes gérent le Royaume et je n’intervient dans les affaires que très rarement. <o:p></o:p>

    Mais la situation sur la Planéte Mére me préoccupe, et la sécurité du Royaume m’inquiéte. C’est pour adresser un message à votre monde que j’ai demander à rencontrer un journaliste. ”<o:p></o:p>

     

    Le journaliste se leva et dit :<o:p></o:p>

    -“ je suis heureux de pouvoir vous rencontrer et d’avoir été désigné par mon journal pour venir vous interroger. ”<o:p></o:p>

    -“ mais je ne suis qu’un homme je n’ai rien d’exceptionnel. je n’ai fait que ce que j’ai eu envie et aimé faire, ce que je devez faire pour être en accord avec ma pensée, mes paroles et mes sentiments. Le véritable travail a été accompli par les enfants, les hommes et les femmes qui m’entourent et tous ensemble nous formons un tout. Chaque homme est maître de son devenir et libre de faire ou ne pas faire de choix, s’il arrive à trouver l’équilibre entre ses besoins matériels, ses besoins physiques, et ce qu’il est dans sa tête et dans son cœur. Vous aussi avez cette possibilité de choisir…Hum !Hum ! j’ai oublié de vous demander vous avez des questions à me poser ? ”<o:p></o:p>

     

    Le journaliste surprit se retourna vers la table pour attrapper son calepin et son stylo brusquement et il fit tomber ce dernier.<o:p></o:p>

    -“ oui ! j’ai des questions, plusieurs , euh… beaucoup… ” il s’abaissa pour prendre sa plume –“ voilà, vous êtes au courant que depuis ces derniers jours des tensions régnes sur la terre, des députés membres du parti du Renouveau du Libre Echange ont remporté des sièges dans deux conseils Continentaux. Qu’en pensez-vous ? ”<o:p></o:p>

    -“ Je ne m’interrèsse pas à la politique, du moins pas à cette pseudo-politique. Ici, nous nous efforçons d’apprendre aux enfants que l’Homme doit être et rester au sommet de la pyramide de l’échelle des valeurs…enfin, je ne vais pas vous embêter avec ces théories…J’ai demandé à votre journal de m’envoyer un journaliste car il faut que j’explique à nouveau que notre royaume a besoin d’être soutenu et de travailler en partenariat avec les Etats pour pouvoir s’occuper convenablement des enfants dans le besoin. Les Etats signent une convention avec le Royaume en échangent nous nous occupons des jeunes et enfants, les orphelins volontaires peuvent venir ici s’ils le souhaitent, et nous mettons en place des projets pour ceux qui décident de rester dans leur pays. En échange, les Etats signataires participent financièrement au frais de fonctionnement de ce Royaume…et surtout protégent les plus faibles. ”<o:p></o:p>

    -“  Et ils tiennent leurs engagements ? ” demanda le journaliste<o:p></o:p>

    -“ ..pas toujours, il faut souvent leur rappeller le contenu de la convention mais ce problème n’est pas nouveau. Voyez-vous dans l’ancien monde, après deux éffroyables conflits, les Etats créérent une organisation mondiale, un peu comme notre Assemblée Internationale mais avec beaucoup moins de pouvoir…dans le cadre de cet organisme les grands pays industrialisés avaient décrété de donner un pourcentage de leur richesse pour financer les projets de cette instance et surtout pour aider les pays en difficulté à se dévelloper mais beaucoup de ces pays riches oublièrent très vite leurs engagements… ”<o:p></o:p>

     

    Une sirène se déclencha interrompant l’interview. La porte s’ouvrit, un jeune homme d’une trentaine d’année entra d’un pas vite et décidé. Il se dirigea vers l’ordinateur…

    <o:p></o:p> 

    -“  Ca y est ! J’ai reçu les photographies concernant la Compagnie Universelle des Métaux Rares, et ils se foutent de notre gueule, on voient des enfants qui travaillent dans les mines. Pourtant, le Président de ce pays nous a écrit recemment qu’aucune forme d’esclavagisme n’existait sur son territoire. Que fait-on ? ”<o:p></o:p>

    -“ Premièrement tu reprends ton calme et ensuite tu vas au service des Droits et Devoirs pour qu’une copie de ce dossier soit envoyé aux juristes de notre Réseau qui sont sur place. Il faut à tout prix que des familles portent plainte ou il faut prouver que les conditions de travail et de sécurité ne sont pas respectées mais cela prendra du temps. A si seulement, nos soldats de <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la Paix">la Paix</st1:PersonName> étaient là, ils nous suffiraient d’y envoyer un commando pour détruire l’usine et arrêter son directeur.” répondit le Roi des Enfants<o:p></o:p>

    -“ Vous aviez une armée ? ” demanda Thomas.<o:p></o:p>

    Le jeunes sortit  de la salle aussi vite qu’il était venu.<o:p></o:p>

    -“ Oui, dans le temps, où j’étais encore un vrai être humain, au début de la création du Royaume, nous avions gardé un petit groupe de volontaires armés pour protéger les enfants et plus précisement les convois que nous allions chercher sur Terre, parfois des pillards s’opposaient au départ des enfants car cela signifiait pour eux une perte financière importante. Ils avaient pour habitude de vendre ou louer ces enfants orphelins a des manufactures pour y être employés de force. Heureusement, les Etats signataires de la convention de Partenariat, nous ont par la suite beaucoup aidé en traquant les pillards et en les mettant en prison. ”<o:p></o:p>

     

    Sur l’un des écran de la salle, une image apparu. <o:p></o:p>

     

    Sur une route, en plein milieu d’un désert, de très nombreux enfants enchainés et des hommes armés pour les encadrés marchaient. Au loin sur la photo on peut distinguer un camp fait de tentes.

    <o:p></o:p> 

    -“ Vous voyez cette photo est une photographie d’archive que nous avons prise en cachette. Ces enfants travaillaient dans une usine proche de ce camps pour fabriquer et assembler des produits pour l’exportation vers des royaumes plus riches…mais nous sommes intervenus et à la suite d’un embargo de plusieurs semaines, l’Etat de cette région a cédé et fait libérer les enfants-esclaves. Parfois cela dure plus longtemps et des enfants meurent car les conditions de vie sont difficiles surtout pour des petits hommes.<o:p></o:p>

    Les esclavagistes profitent du fait que beaucoup n’ont plus aucune famille ou ils achétent les enfants car certaines familles sont si pauvres que vendre 1 ou 2 enfants leur permet de faire subsister le reste de la famille…avant Les Années Noires dans certains pays cela se passait de la même manière mais tout le monde fermait les yeux ce qui explique en partie la réaction brutale des pays pauvres avant l’engrenage qui s’est produit… ”<o:p></o:p>

     

    Le journaliste semblait avoir des difficultés à noter les propos du Roi des Enfants car il parlait vite…<o:p></o:p>

    -“ Oui mais aujourd’hui la situation semble allait mieux, non ? ”demanda Thomas<o:p></o:p>

    -“ On pourrait croire que tout est beau dans le meilleur des mondes !Mais le chemin est encore long pour que les Droits de l’Homme et ceux des Enfants fassent partie de la vie de tous les jours pour chaque individu de cette planéte… ”<o:p></o:p>

    Malek entra dans la salle.*<o:p></o:p>

    -“ Je suis désolé de vous interrompre mais nous avons rendez avec le parlement des enfants se réunit pour “ <st1:PersonName w:st="on" ProductID="La Fête">La Fête</st1:PersonName> de <st1:PersonName w:st="on" ProductID="La Colombe">La Colombe</st1:PersonName> ” aujourd ‘hui et vous étes autorisé à y assister…<o:p></o:p>

     

    Le journaliste rassembla ses affaires et se leva, il s’avança vers cette chose qui fût jadis un homme et qui aujourd’hui continue de se battre et protéger les enfants.<o:p></o:p>

    -“ je dois m’en aller mais mon séjour ne fait que commencer ! ”<o:p></o:p>

    -“ N’oubliez pas vous êtes là pour le boulot! Enfin, je vous accorde le droit de vous émerveiller comme un enfant surtout en ce Jour De <st1:PersonName w:st="on" ProductID="La Rencontre">La Rencontre</st1:PersonName> ! ! ! ” répondit le Roi.<o:p></o:p>

     

    Les deux hommes sortirent de la salle, la porte se referma derrière eux.  <o:p></o:p>

     

    Thomas et Malek traversait le hall du Grand Bâtiment, où se trouvait des jeunes gens qui allaient et venaient. Sur le côté, une grande porte porte donnait dans une salle remplie d’ordinateurs.<o:p></o:p>

    -« C’est quoi cette salle ? » demanda le visiteur à son guide<o:p></o:p>

    -« Ici, c’est le centre névralgique du Royaume. Le centre d’information et de commande avec de puissants ordinateurs !!! Mais dépêchons nous avant le Début de la séance au Grand Dôme ! »

    <o:p></o:p> 

    <o:p>A suivre</o:p>

    <o:p>Jean François LOUBET</o:p>

    « Fatalisme...Une Famine annoncée... »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :