• Les larmes des crocodiles...

    Les larmes des crocodiles

     

    Depuis ces derniers jours la Côte d’Ivoire connaît à nouveau une crise politique sans précédent avec un Président sortant qui s’accroche au pouvoir et à la tête de son pays et en face un autre Président proclamé par les urnes, soutenu par l’ensemble de l’opinion international qui tente de sauver sa tête et celle de ses proches en restant caché dans un hôtel prestigieux d’Abidjan.

    Les casques bleus déjà  présents dans le pays en raison de la guerre civile qui a eu lieu entre le nord et le sud, ont beaucoup de mal à savoir quel rôle jouer face à une telle situation…car leur mission dans ce pays n’est pas de défendre un Président face à un dictateur mégalo…

    Les forces françaises qui sont dans ce pays depuis quelques années ont aussi beaucoup de mal à trouver leur place entre ceux qui leur demande de l’aide et ceux qui les critiquent en arguant d’un retour au colonialisme !

    Dans un coin de cette grande ville qui fut pendant longtemps la capitale du pays, près de la lagune dans une réserve présidentielle des crocodiles viennent  se réunir au pied de la berge…

    Le gardien de ces animaux assis au dessus de ce petit bout de fleuve et les observe…

    Ces grands carnassiers ont cessé de manger depuis ces derniers jours…

    Les plus vieux de ces animaux sauvages ont appartenu à Félix Houphouët-Boigny, Président de la côte d’Ivoire durant plus de trente ans…

    Soudain le gardien de cette réserve entendit un voix….

    Il regarda partout mais il était seul assis contre le grillage, surplombant les dangereux animaux….

    Par terre les tas de viande et les poulets restaient sur le sable, aucun crocodile n’avait mangé depuis ces derniers jours….

    Un vieux crocodile semblait parler à ses semblables…

    -« mes chers frères et compagnons de lagunes, depuis que notre maître et père nous a quitté notre vie et existence est devenue fragile. Ceux qui ont succédé à notre Félix ont fait le choix de servir leurs intérêts et non notre pays ! Si la Côte d’ Ivoire se coupe en deux comment pourrons-nous exister et garder contact avec nos semblables à l’autre bout du fleuve ?... »

    Un jeune carnassier interrogea l’ancien :

    -« Grand père, Félix n’a pas su préparer sa succession et les hommes cupide et avide de pouvoir ont voulu s’octroyer son pouvoir…. »

    Le gardien éberlué par ce qu’il voyait, semblait oublier le bruit des coups de feu qui provenait de quartiers de l’ancienne capitale…

    Le vieil alligator de cette réserve laissa couler une larme, et d’autres crocodiles firent de même, puis il prit à nouveau la parole :

    -« Ce vieux Félix aimait beaucoup sa terre et les animaux de son pays. Il a toujours rêvé d’une grande nation Ivoirienne au-dessus des conflits ethniques ou religieux ! Pleurons mes frères car cette unité tant souhaité par notre défenseur vient d’éclater…Pleurons cette terre où désormais le sang va couler et remplacer l’eau pour irriguer et faire prospérer notre terre… »

    Les crocodiles pleurèrent à gros sanglots puis retournèrent lentement dans l’eau de ce canal artificiel construit par Félix Houphouët-Boigny…

    Le gardien se releva et se dirigea vers la sortie de la réserve…

    Les larmes d’un crocodile ne pourront pas sauver ce beau pays…

     

    Jean François LOUBET

     

     

    « Le vieil homme....Père Noël... »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :