• Lettre à Monsieur Le Président...

    Monsieur Le Président de la République,
     
     
    Je vous écris aujourd'hui pour vous faire part de mes interrogations et mes réflexions en ce qui concerne les différents mouvements sociaux qui agitent notre pays.
     
    En ce qui concerne les réformes dans la fonction publique, je suis fonctionnaire territorial et je suis convaincu qu'il faut réajuster et réaménager le fonctionnement et le statut des agents publiques.
    Il y a énormément de gaspillage de temps, d'énergie et une trés mauvaise gestion des ressources humaines. Ensuite parfois les agents ne travaillent pas dans des conditions optimum pour réaliser les travaux demandés et on assiste parfois à du bricolage.
     
    Ensuite les fonctionnaires dépendent des décisions des élus qui ont bien souvent une grande méconnaissance du fonctionnement et des régles qui régissent le secteur publique!
    Certains ont parfois des responsabilités dans des domaines qu'ils ne connaissent même pas!
    Par exemple, peu d'élus comprennent les finances publiques ses régles et ses principes, et ils sont incapables de lire un budget.
     
    Alors oui, il faut faire des réformes concernant les fonctionnaires mais sans doute il faut aussi exiger que nos élus soient mieux informé ou formé sur leur rôle et responsabilité. Parfois certains dysfonctionnements sont dû aussi aux retards dans la prise de décision ou à l'absence totale de décision des élus dans certains domaines!
     
    En matière de gestion de personnel, bien souvent les services ne s'occupent que d'une gestion purement administrative des agents sans plan de carrière, sans véritable programme de formation!
    Les agents ont donc ensuite du mal à trouver un épanouissement dans leur travail mais aussi ils sont démotivés et naturellement la qualité est moindre...
     
    Alors oui, Monsieur Le Président, il nous faut une réforme. Mais une réforme juste et équitable!
     
    Je pense que beaucoup de fonctionnaires sont conscients qu'il existe des anomalies, des choses à corriger. Mais aussi nous aimons ce que nous faisons, être au service du public, appartenir à un corps de métier qui est un des pilliers de la République. Alors nous voulons que cette réformes nous permettent de poursuivre cette mission dans les meilleures conditions. Nous sommes d'accord sur le fait que des modifications doivent être apportées à ce systéme pour qu'il redevienne éfficace.
     
    Les temps ont changé, la société a évolué et donc les besoins ont eu aussi été transformés.
    Par exemple, l'enjeu de l'écologie avec la défense de l'environnement, qui devrait être une priorité de l'Etat pourrait être érigé en service public avec des agents formés, tandis que des services où les besoins ont diminué voir disparu nécessiterait moins d'agents ou plus du tout.
     
    Ensuite il faut veiller à ce que de véritables plans de formation soient mis en place, établis en fonction des nouveaux besoins du public et/ou en cherchant à améliorer les services existants. Ainsi à terme, une meilleure qualité dans les services public mais aussi une meilleure efficacité pourront exister.
    D'ailleurs les domaines dépendant du secteur public sont divers et trés variés, et donc nécessitent que les agents soient mieux formés.
     
    Je pense que cette réforme doit se faire mais que celle ci mérite que le dialogue, que les échanges entre les différentes parties, syndicats et représentants de l'état, soient approfondis. Chacun doit avoir en tête que l'intérêt de tous doit primer. Oui, il faut réduire les charges de l'etat. Oui, il faut transformer et améliorer la fonction publique! Mais cela ne doit pas se faire dans la précipitation!
     
    Par ailleurs, une réduction systématique des effectifs n'est la meilleure des solutions d'autant qu'aucune analyse n'a permis de savoir si il y a des nouveaux besoins, des nouvelles priorités dont l'Etat doit tenir compte.
     
    Ensuite la question des influences du Droit Européen qui impose des régles supranationales pourraient aussi permettre la création d'un service public européen dont le financement serait partager entre les Etats membres. Ces agents publics européens pourraient veiller à l'application du droit européen. Le transfert de charge vers l'Union Européenne permettrait de maintenir un service public en le rendant commun dans l'ensemble de la CEE. Cela favoriserait aussi l'harmonisation entre les pays membres.
     
    Donc, cette réforme il faut la faire mais il faut aller jusqu'au bout de cette question de notion de service public. Car vous savez bien que l'équilibre d'une société moderne dépend d'un savant dosage entre le secteur public et le secteur privé, l'un et l'autre étant plus unis qu'on ne le croit! Le public a  besoin du privé et le privé a besoin du public...mais ce sujet mériterait une autre lettre, tant il y à dire!
     
    Je suis convaincu qu'un jour nous pourrons faire une vrai réforme dans l'intérêt de tous en ayant un véritable projet de société tourné vers l'avenir!
     
    Malheureusement je suis au regret de vous dire, Monsieur Le Président, que je ne suis pas convaincu que la réforme que vous proposez soit celle là!
     
    De nombreuses maladresses dues à la précipitation ont altérer la qualité de votre projet. La méthode choisi n'a pas été la meilleure car au lieu de s'attacher au fond des choses, elle n'a fait que les survoler! Chacune des partie n'étant pas favorable a un véritable dialogue: la première voulant imposer une réforme par besoin de contenter son électorat, l'autre partie ne voulant céder et faire preuve de faiblesse en acceptant de discuter!
     
    Il est encore temps de relancer des discussions en repartant sur des bases saines, avec l'ouverture d'un vrai chantier de réforme dans l'interêt du pays et son avenir.
     
    Je vous remercie de l'attention que vous avez porté à ce message et vous prie d'agréer, Monsieur Le Président, l'expression de ma trés haute considération. 
     
     
    Jean François LOUBET
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
    « Convention Internationale des Droits de l'Enfants...Rencontres inoubliables.... »

  • Commentaires

    1
    visiteur_david
    Mercredi 21 Novembre 2007 à 11:36
    Si tu as espoir que notre Pr?dent te r?nde, tu crois encore au p? No?
    Depuis son ?ction, j'ai envoy? messages en tant que membre d'une association sur le site de l'Elys?et aucune r?nse!!! Alors qu'avant Chirac ou son chef de cabinet r?ndait tout le temps!!
    Alors tu penses bien qu'une lettre ouverte, il s'en moque bien!!! D'ailleurs l'absence de r?nse de l'Elys?aux messages montre bien l'int?t qu'il porte au gens du peuple!!! Si j'avais ?is en tant que Pdg d'une multinationale, il aurait sans aucun doute d? r?ndu!!!!!
    Sinon ton blog est sympa, continue de l'alimenter!!!
    2
    creek83
    Mercredi 5 Décembre 2007 à 15:19
    Je suis au regret David de te d?voir car le Pr?dent de La R?blique r?nd aux courriers que je lui envoie.

    Par contre, il est vrai que il y a un certain d?is entre la date d'envoie du courrier et sa r?nse, mais il r?nd aux messages qu'il re?t!

    Ce qui prouve aussi qu'il est ouvert au dialogue et aux r?exions qu'on lui fait parvenir m? si on ne partage pas ses points de vue...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :