• PANDORA...

    Depuis des semaines, le magnifique film « Avatar » est sur les écrans et encore à l’affiche dans de nombreuses salles. Ayant entendu des échos très différents à son sujet, et aussi pour éviter la foule des premiers jours, j’ai attendu un peu avant d’aller enfin découvrir ce film.

    Tout d’abord, je voudrais remercier James Cameron, qui a fait un chef d’œuvre, un support magnifique pour la défense de l’environnement. Car derrière, la belle histoire d’amour, derrière tous les beaux paysages, ce film véhicule un message fort pour la défense et le respect de notre planète, mais pas seulement…

    Durant toute la séance, je n’ai cessé de penser à l’histoire qu’ont vécu les indiens d’Amériques du nord et du sud. Beaucoup savent que depuis très jeune, je suis fasciné par ces peuples premiers qui peuplaient jadis les Etats-Unis. Et je soupçonne très fortement le réalisateur de s’être inspiré aussi de la culture de ces amérindiens pour décrire et pour créer ces personnages « bleus » qui peuplent PANDORA.

    Les liens, les rapports entre ces hommes de PANDORA et la nature ressemblent fortement, aux liens que les peuples premiers ont toujours eus avec notre Terre, qu’ils considèrent comme notre mère à tous.

    Quand l’Arbre Mère, qui abrite ces personnages bleus, est attaqué par les mercenaires de la mine, j’ai tout de suite pensé à ce grand Raoni, chef KAYAPO d’Amazonie, grand ami de Sting et Jean Pierre Dutilleux, qui lutte chaque jour contre l’armée brésilienne, les mercenaires de grands propriétaires terriens pour protéger le poumon du monde : la forêt amazonienne !

    Et aujourd’hui encore pendant que vous regardez ce film, des indiens d’Amazonie luttent pour se protéger mais aussi pour protéger cette grande forêt !!!

    J’ai découvert ce grand chef indien au début des années 1990, quand il est venu avec Sting en France pour demander de l’aide et pour collecter des dons ! Car chose qui m’avait fortement mis en colère, à l’époque, l’Etat brésilien avait accepté de laisser ces indiens tranquilles sans détruire la forêt mais il fallait, au peuple de Raoni, réunir une somme colossale pour acheter ces terres ! Des immenses territoires sur lesquels ils avaient toujours vécu !!!

    Pendant que Sting, Jean Pierre DUTILLEUX et Raoni faisaient le tour du monde afin de trouver des mécènes pour réunir la somme exigée par l’Etat Brésilien, les combats se poursuivaient en bordure de la forêt ! Les riches propriétaires terriens continuaient d’envoyer leurs hommes pour détruire les villages sous le regard bienveillant de l’armée régulière du Brésil ! Et parfois, pour que cette guerre ne se voit trop, des hélicoptères laissaient tomber des animaux contaminés par de graves maladies aux abords des lieux d’habitations…ainsi les hommes, les femmes et les enfants de ces villages mouraient lentement de maladies !

    Au Brésil, il n’y a pas ce minerai bleu comme sur Pandora, mais depuis que le gouvernement du Brésil a décidé d’augmenter la production d’Agro carburant, et donc  d’accroitre la superficie des terres cultivables en coupant les arbres et en gagnant sur la forêt amazonienne, la guerre entre les indiens et les hommes armés a repris !

    Ces peuples premiers ont toujours protégé, aimé et vécu grâce à cette forêt gigantesque qui joue un rôle essentiel dans l’équilibre de notre planète…

    Dans beaucoup de ces peuples, le rapport et le respect de la nature est très importante, au point qu'ils la considèrent comme leur mère, et donc ils ne prennent que ce dont ils ont besoin pour vivre.

    Lorsque ces hommes, ces femmes que notre monde moderne considère comme de maudits sauvages, décident de couper un arbre, tuer du gibier ils le font en respectant et en s’excusant presque auprès de Dame Nature !

    L’ensemble de ces peuples premiers, proche de l’environnement comprennent, aiment et respectent chaque être vivant du plus petit au plus grand. Ils respectent et ont appris à utiliser les 4 éléments : la terre, l’eau, le vent et le feu.

    Ces indiens ont toujours considéré que notre monde ne formait qu’un tout, qu’un ensemble où chaque chose avait sa place. Chaque être doit vivre dans cet ensemble car il est nécessaire à l’équilibre de l’ensemble !

    Mais lors du sommet de Copenhague fin 2009, auprès de nos grands dirigeants si intéressés et compétents en matière de respect et de protection de la nature, aucun de ces peuples premiers n’étaient représentés !

    Et pourtant, il serait peut être utile d’entendre ces hommes qui vivent, et qui communient, encore de nos jours avec Dame Nature, avant que tous ces individus ne disparaissent face à la société moderne qui les écrase chaque jour un peu plus !

    Car notre société « civilisée », créatrice d’exclusion de part les règles économiques qu’elle s’impose depuis tant d’année, a oublié de lire, d’entendre la douce voix de notre mère, la Terre ! Nous avons sans doute des meilleures conditions matérielles à ces peuples des forêts mais sommes-nous vraiment gagnant lorsque l’on voit les conséquences sur l’environnement… ?

    Mais rassurez vous, je ne souhaite pas que nous retournions vivre au fond de caverne, sous des tipis ou dans des cabanes en bois, mais si nous acceptions enfin que tous nos savoirs acquis soient au service de l’ensemble des êtres vivants de cette planète.

    Si demain, nous rencontrions et écoutions enfin ces hommes, ces peuples, ces véritables gardiens de notre Mère Nature qui vivent encore en harmonie avec elle ,et la comprennent,.Avouez que les perspectives de l’Humanité seraient peut  être très différentes…

    Ce film AVATAR est un très bon film, et j’espère que chacun d’entre nous, citoyens du monde, en aura mesuré le message.

    C’est aussi une magnifique histoire, car en quelque sorte, c’est bien la première fois dans le cinéma que les indiens gagnent à la fin du film !!!

     

     

    Jean François LOUBET

    « Ma première visite en Ukraine...Elle est revenue... »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :