• Papillon...

    Papillon,


    Dans ce champ de plantes et de fleurs,

    Composé de mille et une couleurs,

    Tu voles et découvres chaque senteur,

    Allant explorer et découvrir sans peur.


    Tu vas lentement repoussant au loin,

    Les limites de ce monde qui est le tien,

    Tu te balades libre de fleur en fleur,

    Sans te soucier du moindre malheur…


    Mais un jour, en t’envolant trop loin,

    Tu croises un mauvais et triste chemin,

    Insouciant, te reposant sur une belle rose,

    Tu ne t’aperçu pas de la mauvaise chose.


    Soudain un grand filet s’abattît sur toi,

    Une grande frayeur effaça toute ta joie,

    Tu ne pouvais plus t’envoler, prisonnier,

    De cette chose et de cet animal assoiffé.


    Privé de ta liberté, tu es désormais,

    Dans un vivarium, tu vis sans gaieté,

    Le souvenir de ces vastes contrées,

    Hante tes rêves profonds à tout jamais.

     

    Jean François LOUBET

    « Confucius (4)...Tout va bien!... »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :