• Papy Charles......

    Papi Charles,

     

    Ce soir, je ne sais pas pourquoi mais je pense à toi mon grand-père…

    Toi, le grand Charles de la famille dont il ne me reste que des images gravées dans ma mémoire, des souvenirs flous et diffus mais une impression de joie…

    Je n’avais que 6 ans quand tu es parti dans l’autre monde….bien que le temps passe, il me reste des images de moments partagés avec toi, Charles le Proviseur…

    Je me souviens surtout que tu nous prenais sur tes genoux pour faire des tour de « motoculteur » dans les champs à « Pichichi » près de Velleron…au Moulin, tu souhaitais que toutes la famille soit réuni…c’est pourquoi dans cette maison il y a 4 partie aménagées car tu as eu 4  enfants avec Mamy Paulette….

    Mais après mon retour d’Afrique, de Côte-d’Ivoire, j’ai toujours voulu mieux te connaître mais Mamie parlait peu du passé et elle ne voulait pas en parler surtout…

    Alors dans cette verte vallée que ton père étant meunier a longuement visitée, dès l’âge de 12/13        ans j’ai voulu en savoir plus sur nous, sur toi et sur ce fameux meunier !

    J’ai donc questionné tous les anciens de notre verte vallée pour savoir qui tu étais…

    Mon père a repris ton rôle au sein de la famille mais il ne m’a jamais trop dit de choses à ton sujet, mais heureusement mes tantes mon donné satisfaction à ma curiosité de jeune adolescent !

    Déjà j’ai su que notre Moulin était très apprécié dans notre vallée, mon arrière grand père ayant tout fait pour se faire apprécier notamment en lavant les sac de blé avant de rapporter la farine…ce qui ne se faisait pas d’ordinaire…

    Puis les gens, ces anciens m’ont dit que mon père avait connu ma mère en livrant de la farine à La Peyregude, son village…mais ni ma mère, ni mon père ne m’ont jamais parlé de cette histoire…

    Alors de mes jeunes années, mon Papi adoré j’ai essayé de reconstituer le puzzle de mes origines…Ce n’est que plus de 20 ans après que ma tante m’a appris que Mamie Paulette avait des origines chez les gens du voyage !

    Aujourd’hui François t’a rejoint la haut….et avec les années qui s’écoulent d’autres de tes enfants vont suivre…Paulette est à tes côtés depuis des années…..

    Toi qui voulais que notre famille soit unis, les Bordelais ne viennent plus en Ariège et Misou et Babeth n’ont pas eu d’enfant donc avec mon Frères, nous sommes les seules à faire vivre ce moulin !!!

    Tu as des arrières petits enfants magnifiques !

    De notre côté il y a deux demoiselles, Sacha et Nastia et deux garçons chez Fred…

    La relève dans la vallée est assuré Papi….

    Me concernant, je travaille dans une Mairie et c’est ton élève du Lycée Technique de l’Isle sur Sorgues qui m’a permis d’entrer dans la fonction publique au service des citoyens comme tu l’as toujours été !...

    De la haut je sais que tu observe notre Moulin, aujourd’hui il y a encore des enfants qui jouent et qui rient…cette maison si chère a ton cœur continue de vivre…

    Mais François t’a rejoint dans l’autre monde…..et les autres ne vont pas vivre éternellement..

    Et donc, je me prépare à perdre un univers familiers…

    Soyons optimiste Charles, le plus important ce sont les rire d’enfants qui retentissent à nouveau dans la maison !!!...

    Ce soir, mon Papi adoré…ce n’est pas du Moulin dont je veux te parler…

    Notre monde change et j’ai envie de revenir à vos valeurs , vous les anciens !

    Mon papi, tu resteras à jamais dans mon cœur et ma mémoire…

     

    Jean François LOUBET

     

     

     

     

     

     

    « Pensées...Quel paradoxe!!!! »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :