• Comme promis sur ce blog, j'ai enfin retrouvé le discours que j'avais prononcé au Lycée Dumont D'Urville après les profanations des tombes juives de Carpentras.

    A l'époque j'étais Président du Foyer des Élèves et Monsieur AIRAUDI, Proviseur, m'avait demandé d'intervenir lors de la cérémonie organisée pour commémorer cet acte dans les établissements scolaires....voici le texte que j'avais écris et dit:

    "Simple membre de la communauté des élèves de ce lycée, je prends la parole en tant qu'homme, qu'être humain pour partager l'indignation de la communauté juive dont je ne fais pas partie.

    Nous sommes ici censés représenter des êtres civilisés or dès que cette notion de civilisation est apparue au plus profond des ages, dés que l'homme a laissé quelques traces montrant qu'il se distinguait de l'animal en même temps est apparu le respect, sans réserve, des défunts.

    Aujourd'hui cet acte odieux contribue à nous réunir, a ramené l'être humain au niveau de la bête et même de la plus abjecte.

    En dénonçant cet acte, nous devons non seulement dénoncer tous les racisme mais l'horreur devant cette absence de conscience et d'humanisme. Peu de mots sont à la hauteur pour exprimer notre révolte morale.

    Et c'est par un silence révélateur que je vous exhorte à exprimer votre indignation...."

    Jean François LOUBET


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique