• "Tu n’es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis."  Victor Hugo


    votre commentaire
  • " Le monde est peuplé d'imbéciles qui se battent contre des demeurés pour sauvegarder une société absurde. " - Jean Yanne

    votre commentaire
  • Image associée

    « Avant que nos frères blancs viennent nous civiliser, on n’avait aucune prison. Par conséquent, il n’y avait aucun délinquant.

    Nous n’avions pas de clés ni de serrures, donc il n’y avait pas de voleurs.

    Quand quelqu’un était trop pauvre pour s’offrir un cheval, une couverture ou une tente, il pouvait recevoir cela comme cadeau.

    Nous n’étions tellement pas civilisés que nous n’accordions pas une telle importance à la propriété privée.

    Nous voulions posséder des choses pour donner aux autres, s’entraider.

    Nous n’avions pas d’argent, pour cette raison, la valeur d’un Homme ne pouvait être déterminée selon sa richesse.

    Nous n’avions aucune loi (écrite), aucun avocat (ou procureur), aucun politicien, Par conséquent nous n’étions pas capable de tricher ou d’escroquer autrui.

    Nous suivions vraiment une mauvaise voie avant que les hommes blancs viennent, et je ne saurais vraiment pas expliquer comment nous nous y prenions pour nous en sortir sans ces choses fondamentales (c’est ce que nos frères blancs nous ont dit) qui sont absolument nécessaires pour une société civilisée. »

    John Fire Lame Deer, Sioux Lakota


    votre commentaire
  • LE PRADET

     

    Depuis plus d'une vingtaine d'années, je me suis entiché,

    D'un petit coin de paradis, au bord de la Méditerranée.

    Des paysages magnifiques vous accueillent hiver, comme été,

    Cet endroit ressemble au Sud, comme Nino l'a si bien chanté.

     

    Des collines, des prairies, et des plages en font sa beauté,

    Un écrin dans notre département, un bijou convoité et envié,

    Un délice de vivre, de partager tout au long de l'année,

    Un plaisir avec ses habitants, que de les rencontrer.

     

    Du haut de son point culminant, se dévoile la baie de Toulon

    Mer et campagne, en font un lieu d'une immense diversité,

    Les plages attirent, de nombreux visiteurs enchantés

    Du haut des collines, on découvre le charme des environs.

     

    Côté Mer comme Côté campagne, ce lieu est un paradis,

    Qui rend jaloux, nos voisins qui y viennent pour se ressourcer

     Vivre un moment convivial sur notre place si animée,

    Repartir avec ce besoin de revenir, cette forte envie!

     

    Cet écrin au milieu de l'aire toulonnaise, ce lieu de bonheur,

    Cette petite bourgade, grande de part son bon vivre,

    Cet endroit où j'exerce et où je me plais avec sourire,

    Depuis tant d'années, que je l'aime mon Pradet de cœur!

     

    Jean François LOUBET


    votre commentaire
  • "On ne saura plus rien, à l'époque où on croira tout savoir." - René Barjavel


    votre commentaire