• Un débat inutile et malvenu…

    Un débat inutile et malvenu…

    Le Ministre de l'Identité Nationale a récemment fait connaître publiquement  sa définition de La France : "La France n'est ni un peuple, ni une langue, ni un territoire, ni une religion, c'est un conglomérat de peuples qui veulent vivre ensemble. Il n'y a pas de Français de souche, il n'y a qu'une France de métissage"

    Donc pour information, à l’attention de Monsieur BESSON, il semble important de relire la définition du mot peuple :

    Le mot peuple vient du latin populus désignant l'ensemble des citoyens (donc des individus ayant le pouvoir de voter dans la démocratie romaine), par opposition au Sénat et à la plèbe.

    Couramment, ce terme désigne un ensemble d'individus qui forment à un moment donné une communauté historique partageant majoritairement un sentiment d'appartenance durable. Ce sentiment d'appartenance peut venir de l'une au moins de ces caractéristiques : un passé commun (réel ou supposé), un territoire commun, une langue commune, une religion commune ou des valeurs communes.

    Lorsqu’on s’intéresse à l’histoire de La France, de l’Europe et du monde, on apprend que La France se compose de français et de bien d’autres nations, qui en venant s’ajouter au fil du temps à cette société, l’ont ensemble construite, améliorée.

    Cette République est celle du  peuple français qui est multiple, et existe bel et bien ! Elle a été construite par de nombreux hommes, de nombreuses femmes, qui ont marqué la mémoire collective grâce au rôle joué dans l’évolution de notre pays. Bien de ces illustres personnages avaient des parents, qui parfois ne parlaient pas français…et pourtant ça n’a pas empêché l’attachement à notre République. C’est effectivement un véritable métissage qui s’opère en France. Les individus se rassemblent autour de valeurs fortes, de valeurs communes comme les principes fondamentaux des Droits de l’Homme !

    Ce territoire a accueilli bien souvent des hommes et des femmes en fuite de leur pays d’origine pour des raisons politique, économique et nous ont aussi permis de mieux comprendre et aborder leur pays natal.

    Ce pays ne se résume pas à une identité mais à des identités car La France est multiple et sa richesse et sa force se trouve dans ces échanges, dans le respect des lois de la République et des valeurs de laïcité.

    En affirmant de telles choses, c’est en réalité la négation de périodes entières de l’histoire que l’on cherche à minimiser, mais aussi de se soustraire aux responsabilités que certaines grandes puissances ont eu par le passé, avec parfois des conséquences encore récurrentes de nos jours à travers le monde.

    Affirmer également que le français n’est pas une langue, c’est insulter toutes celles et tous ceux qui militent et œuvrent chaque jour à travers le monde pour faire rayonner et vivre La Francophonie !!!

    En ce qui me concerne, je me considère comme citoyen du monde, et donc je me sens autant concerné par le gamin d’Afrique qui crève de faim ou de soif, que par l’étudiant chinois emprisonné pour raison politique ou par l’indien d’Amazonie qui défend bravement la forêt contre les projets du gouvernement brésilien !

    Mais je me sens aussi profondément français, Varois et Ariégeois, Gardéens et Portais à la fois ! J’ai grandi avec d’autres enfants issus de culture, d’origine très diverse et c’est grâce à ces échanges que nous nous sommes construits, que nous avons pu nous épanouir sur le plan personnel, et aussi faire évoluer chacun à notre manière la société française, multiple et riche de cette diversité !

    Mais cette évolution ne peut avoir lieu que si nous avons conscience du passé. L’histoire de l’humanité n’a pas toujours permis que les hommes puissent se rencontrer, dialoguer et vivre en Paix. Aujourd’hui grâce à de nouvelles technologies, à l’essor des moyens de communication, les peuples se rencontrent, échangent, communiquent de citoyen à citoyen de plus en plus ! Et l’idée et la notion de Citoyen du Monde se renforce peu à peu !

    Débattre aujourd’hui de l’identité nationale semble faire resurgir du passé des vieux démons !!! Les guerres en Europe et dans le monde ont souvent éclaté à cause de dirigeant mégalomane qui prétendait détenir la solution à cette question d’identité et ensuite de race !

    Alors pourquoi vouloir à tout prix, relancer un débat national à ce sujet, alors que ce même Etat, qui devrait justement renforcer les liens entre les citoyens, en soutenant chaque famille, victime de la crise, se désengage de plus en plus…

    C’est justement la force et la présence de l’Etat, des moyens qu’il met au service des administrations, et des collectivités territoriales  qui renforce cette cohésion dans une société !

    C’est en étant présent et en accompagnant dans tous les domaines, de la vie, tous les ménages vivant en France que se forge cette identité nationale !!!

    Ce n’est sûrement pas en organisant la casse de la fonction publique, au lieu de la rendre plus efficace par une meilleure gestion, que le gouvernement actuel renforce le sentiment d’appartenance à une même société !

    Ce n’est sûrement pas non plus en octroyant des largesses fiscales aux nantis, et aux plus aisés que le peuple justement va se sentir proche de ses institutions !!!

     

    Jean François LOUBET

    « Nelson MANDELA...Envie… »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :